• English
  • Français

Charles de Batz

charles de batz

De son vrai nom Charles de Batz-Castelmore, comte d'Artagnan, est un homme de guerre français né entre 1611 et 1615 au château de Castelmore, près de Lupiac, en Gascogne (dans le département actuel du Gers) et mort au siège de Maastricht le 25 juin 1673, tué par une balle de mousquet reçue en pleine gorge selon certains témoins, sur le front selon d'autres, alors qu'il combattait un jour de relâche. Le lieu de sa sépulture est inconnu. La légende peut commencer.

Cependant, l'historienne Odile Bordaz pense avoir localisé la tombe de d'Artagnan dans l'église St Pierre-et-Paul de Wolder, près de Maastricht. C'est en effet dans ce village que Louis XIV et ses mousquetaires avaient établi leurs quartiers. Et c'est de là que d'Artagnan et ses hommes durent partir à l'assaut des remparts de la ville où il trouva la mort.

On connaît finalement peu de choses du véritable d'Artagnan. Il n'existe de lui qu'un portrait dont l'authenticité n'est pas garantie, et des « mémoires » apocryphes où le vrai se mêle au faux, parus en 1700, soit 27 ans après sa mort. Ils sont le fruit de Gatien de Courtilz de Sandras, qui a découvert la vie du héros gascon pendant un de ses séjours à la Bastille, alors que Besmaux, ex-compagnon de d'Artagnan, en était gouverneur.

Alexandre Dumas découvre à son tour la vie de d'Artagnan à travers ces mémoires. En juin 1843, de passage à Marseille chez son ami Joseph Méry, Dumas fouinant les rayons de sa riche bibliothèque, « emprunte » le livre. Il ne le rendra jamais[3]. Il s'enthousiasme pour le personnage et fait de l'ouvrage son livre de chevet. Il s'en inspire pour la rédaction de sa célèbre trilogie.

Layout Style

Direction

Predefined Colors

Background